Accueil » Blog » Quel matériel pour le bikepacking ?

Quel matériel pour le bikepacking ?

Le bikepacking est une façon simple de voyager à vélo. Sans porte-bagages mais surtout léger avec un minimum d’équipement. Pour ce motif, il faut penser à l’essentiel et n’emporter que le strict nécessaire. Le matériel indispensable au bikepacking consiste donc en un vélo et aux sacoches qui s’accrochent à votre monture.

Ce que vous devrez emporter dans vos sacoches de bikepacking, dépendra de paramètres tels que la météo et des conditions du terrain. Des endroits où vous pensez dormir ou encore de comment vous pensez vous nourrir. L’équipement de bikepacking est un puzzle dont les pièces sont ajustées par l’expérience et par votre tolérance à l’inconfort.

Dans cet article, je vais néanmoins essayer de vous donner quelques pistes afin de vous aider à préparer votre aventure. Je pense qu’il s’agit d’un bon point de départ pour commencer. Ensuite, vous êtes libre de la compléter ou réduire selon vos propres besoins.

Ma check-list pour le bikepacking

Pour commencer, voici ma check-list perso pour des sorties de plusieurs jours:

  • Équipement de vélo : Cela comprend votre vélo, votre casque, vos sacoches et votre éclairage avant et arrière.
  • Un abri : N’oubliez pas votre tente, votre bâche, votre bivy ou votre hamac.
  • Couchage : Un sac de couchage et un coussin sont les deux articles indispensables.
  • Repas : Apportez un réchaud, du combustible, un briquet, une tasse, un pot et une fourchette.
  • De l’eau : Prévoyez un filtre à eau ou des comprimés de purification. Plusieurs gourdes ou des bouteilles d’eau supplémentaires.
  • Vêtements : Des vêtements pour rouler, comme des shorts de vélo, des maillots, des chaussures, des chaussettes, des vêtements imperméables et des gants. Ainsi que des vêtements pour le campement, comme des sous-vêtements, un bonnet et un pull chaud pour la nuit.
  • Navigation : un GPS et/ou un smartphone. Prenez également une carte classique.
  • Hygiène : Assurez-vous d’avoir de la crème solaire, un baume pour les lèvres, du dentifrice et du papier toilette.
  • Outils de réparation : Préparez-vous avec des accessoires tels que des chambres à air de rechange, un kit de réparation, une pompe, des démonte-pneus et un outil multifonction.
  • Trousse de premiers secours : Des pansements, des bandages et des analgésiques, etc.
  • Divers : De la nourriture, une lampe frontale, des piles supplémentaires, des lunettes de soleil et un appareil photo.
mon vélo gravel

Vélos pour le bikepacking

Afin de de choisir un vélo adapté. Il convient de prendre en compte certains critères. Ces critères dépendent du type de cycliste que vous êtes, ainsi que du type de bikepacking que vous souhaitez pratiquer.

Quel matériel de bikepacking emporter pour la nuit ?

La plupart des bikepackers utilisent un mixte d’options pour dormir. Certains parfois à l’hôtel, lorsqu’ils ont besoin de prendre une douche, laver leur matériel ou charger des appareils électroniques. D’autres, toujours à l’extérieur lorsque cela est possible. Il est également courant que des cyclistes fassent du « camping sauvage », c’est-à-dire qu’ils campent en dehors des terrains de camping officiels.

Logiquement, l’option « camping sauvage » est celle qui va demander plus de logistique et de matériel. La tente est sans doute l’objet le plus lourd que le bikepacker est obligé d’emporter. Afin d’alléger votre charge, vous pouvez cependant opter pour un bivy ou un hamac. Si vous choisissiez de dormir à l’hôtel, une simple carte de crédit suffira.

camping sauvage bikepacking

Quel matériel de bikepacking emporter pour se nourrir ?

Afin de planifier la façon dont vous allez vous nourrir, considérez le type d’itinéraire que vous allez entreprendre. Est-ce que vous allez vous aventurer hors réseau, là où il y aura peu, voire aucun , point de ravitaillement ? Combien de temps pouvez-vous supporter de manger des aliments lyophilisés, des biscuits et des barres énergétiques avant d’avoir besoin de quelque chose de plus pour vous maintenir en forme ? Pouvez-vous vous permettre de manger au restaurant à chaque repas, pendant plusieurs jours ? Il existe trois options principales si vous envisagez d’utiliser un réchaud, Pensez donc bien au type de voyage que vous allez entreprendre et choisissez ce qui vous convient le mieux:

  • Le réchaud à gaz: Compact, léger et fait bouillir l’eau très rapidement.
  • Un réchaud à alcool: Sans doute le plus simple et le plus léger, demande en revanche un peu plus de temps pour faire bouillir de l’eau.
  • Une option multicombustible: Avec une flamme très réglable, ils sont toutefois plus encombrants et produisent beaucoup de suie.
sacoche de selle zefal

Location de matériel

Vous planifiez votre première aventure à vélo, seul ou en famille, et vous avez besoin d’un bon équipement que vous ne pouvez pour le moment pas justifier d’acheter ? Vous voulez tester un ensemble de sacoches ? Ou vous avez peut-être simplement besoin d’une très bonne tente pour un court voyage, mais ne l’utiliserez probablement plus jamais par la suite. La location de matériel de bikepacking est sans doute la meilleure solution pour vous !

Nourriture

Un régime composé de sandwichs, de fruits secs, de noix et de barres de chocolat est le plus courant. Comme pour le reste de votre équipement, les aliments que vous transportez devront respecter des règles de simplicité et d’efficacité. C’est-à-dire des aliments à faible volume et à haut rendement calorifique, mais également faciles à cuisiner.
Pour le petit déjeuner, l’avoine et le miel sont parfaits. Pour le déjeuner et le dîner, essayez le riz, le quinoa, le couscous ou les nouilles instantanées pour la base de vos repas. Ajoutez du thon en conserve, de la viande séchée ou des légumes secs pour les protéines. Évitez les aliments qui peuvent être facilement endommagés et périssables.

Boisson

Prévoyez plusieurs gourdes et des bouteilles supplémentaires. Si vous prévoyez de vous éloigner de la civilisation pendant plusieurs jours. Pensez à emporter une gourde filtrante ou un kit de filtration qui vous permettra de purifier de l’eau où que vous soyez. Si comme moi, vous êtes un amateur de café, prenez du café moulu dans un sac ziploc ainsi qu’une gourde isotherme.

vélo gravel hors route

Matériel de bikepacking indispensable pour la sécurité

La protection et la sécurité sont une réelle préoccupation pour les nouveaux venus dans le domaine du bikepacking. À ce propos, le casque ainsi qu’un kit de premiers secours me semblent indispensables à chaque sortie. Cela peut paraître évident, mais je croise malheureusement encore trop souvent des cyclistes qui n’en portent pas.

Si vous partez pour plus d’une journée, vous aurez également besoin d’éclairage. Même si vous prévoyez de vous arrêter avant la tombée de la nuit. Des imprévus peuvent toujours surgir, soyez donc parer à toute éventualité. En plus des lampes pour votre vélo, munissez-vous d’une lampe frontale, car elle sera aussi très utile pour le bivouac.

En ce qui concerne le vol. Je pense que le risque est assez faible, verrouillez toutefois votre vélo avec un cadenas. Attachez ensuite quelques cordes de la tente à votre vélo. Juste au cas où quelqu’un déciderait de tenter quelque chose pendant la nuit. Enfin, regroupez vos objets de valeur dans la même sacoche. Celle qu’il vous sera plus simple de transporter lorsque vous devez vous éloigner de votre vélo.

Allez vous amuser et profitez ! Faites savoir à quelqu’un où vous allez, et appréciez tous les endroits sympas où vous pouvez vous rendre à vélo.

Decathlon (FR)

Articles récents

Share This