Accueil » Blog » Quel vélo de bikepacking acheter avec un budget de 2000 euros ?

Quel vélo de bikepacking acheter avec un budget de 2000 euros ?

Le bikepacking a l’avantage de ne pas nécessiter de cadre ou de fixations particulières. Toutefois, afin de choisir un vélo adapté au mieux à vos futures aventures, il convient de prendre en compte certains critères. Ces critères dépendent évidemment de l’usage et surtout du type de terrain que vous souhaitez parcourir avec votre vélo. Étant donné que pour moi, toute la beauté du bikepacking réside dans le fait de s’aventurer dans les sentiers, hors de l’asphalte. Dans cet article, j’ai volontairement choisi de ne parler que de vélos de bikepacking pour un budget aux alentours de 2000 euros. Soit, vous verrez, un budget pour un VTT, Gravel ou Monstercross de bonne qualité.

Comment choisir un vélo de bikepacking ?

Le vélo de bikepacking idéal doit être polyvalent. Que ce soit sur des routes de gravier, avec des montées et des descentes abruptes ou bien sur des sentiers sinueux. Il est primordial de toujours garder la polyvalence à l’esprit. Selon moi, un vélo de bikepacking doit avant tout être performant dans toutes les situations.

Ensuite, il est essentiel de savoir s’il s’agit d’un vélo adapté aux longues distances. Idéalement, celui-ci devra être utilisé pendant plusieurs jours, voire semaines à la suite. À ce titre, un vélo de bikepacking doit avoir une géométrie équilibrée pour une manipulation aisée et confortable. Tout ce qui concerne le cadre, les roues, les pneus et la tige de selle joue également un rôle important.

Enfin, la maniabilité, le confort, son adhérence et sa résistance au roulement sont d’autres critères importants à prendre en compte. Le vélo idéal pour les longues distances et les journées successives en selle devra donc offrir un équilibre parfait entre souplesse et amorti.

sacoches bikepacking pour 250 euros

Transmission

Pour être performant sur terrain plat ainsi que chargé sur des sentiers raides et accidentées. Les rapports de transmission doivent être appropriés. Pour cela, il est important d’avoir du choix et une large gamme de rapports. Le double-plateau assure à la fois confort et performance et il vous permet de varier d’avantage les terrains. En revanche, le mono plateau, réduit les risques de croisements de chaîne et donc de panne. Il est également plus léger.

Cadre et fourche

Avec un budget de 2000 euros, vous aurez le choix entre un cadre alu ou acier. L’un des principaux atouts de l’acier est sa solidité et, contrairement à ce que l’on pourrait penser, il peut également être remarquablement souple. Un cadre en acier est également durable et absorbe efficacement les vibrations et les chocs. Les cadres en aluminium sont moins sensibles à la rouille, plus légers mais sont en revanche plus rigides.

Outre le cadre lui-même, la fourche devrait également disposer de points de fixation suffisants. En plus des sacoches et des porte-bidons, cela vous permettra de fixer des porte-bagages et des garde-boue si nécessaire. Un cablâge propre et intelligent n’est pas seulement plus esthétique. Il facilite également la fixation d’une sacoche de guidon et d’une sacoche de cadre.

Freins

En matière de freinage, pour garder le contrôle même dans les longues descentes avec le poids supplémentaire de vos bagages, le vélo de bikepacking doit idéalement être équipé de freins à disque.

Pneus

Le pneu parfait pour le bikepacking doit offrir un compromis entre une bonne adhérence dans toutes les conditions météorologiques ainsi que sur toutes les surfaces. Une faible résistance au roulement et une protection suffisante contre les crevaisons. Le cadre du vélo doit avoir un espace généreux pour être compatible avec des pneus larges pour encore plus d’adhérence et de confort. De préférence 700 x 40C ou plus. Personnellement, je privilégie le pneu tubeless et j’en suis vraiment satisfait.

vélo avec pneu tubeless route gravier

Vélo de bikepacking : VTT ou Gravel ?

Naturellement, un vélo construit pour la route n’est pas le meilleur choix pour les singletrack accidentées. En revanche, les gravel s’y débrouillent aussi remarquablement bien. Donc, lorsque vous choisissez un vélo pour le bikepacking, il est très important de réfléchir au type de terrain sur lequel vous aimeriez rouler et laisser cela définir le type de vélo dont vous avez besoin. À mon avis, le VTT à l’avantage d’être plus efficace sur tous les types de terrain, Il offre donc cette liberté de rouler hors des routes sans vraiment devoir se soucier s’il faudra pousser et descendre du vélo.

Chaque conception de cadre a sa raison d’être, mais aussi ses compromis. À ce titre, un VTT hardtail est compétent pour la plupart des randonnées tout-terrain, en revanche son guidon plat ne permet pas d’adopter une position de conduite aérodynamique lorsqu’il s’agit de parcourir 150 kilomètres de routes rapides en gravier. En effet, le Gravel est plus aérodynamique (en termes de cadre et de position du cycliste), ce qui vous permet de faire de grosses journées, sur des terrains variés, avec de faibles pertes d’énergie aérodynamique.

Monstercross : un hybride entre Gravel et VTT

Le Monster Gravel ou Monstercross est apparu pour définir des engins polyvalents, capables d’affronter les singletracks et les longues pistes de gravier, tout en étant également performants sur le bitume. Leurs principaux critères sont de gros pneus (+53 mm) pour la capacité sur les terrains mixtes et un cintre bas pour le confort supplémentaire offert par les multiples positions des mains. Généralement, le Monstercross est personnalisé et monté à partir d’un cadre acier. Il utilise souvent un cadre indéterminé, qui peut être de type gravel ou VTT. Celui-ci sera donc ainsi adapté au mieux au cycliste qui l’assemble.

En effet, ce qui définit le cadre idéal d’un Monstercross est sa capacité à pouvoir accueillir des pneus très larges. C’est-à-dire, minimum des roues 650B avec des pneus 53 mm et plus. Si vous préférez un cadre VTT avec cintre incliné, prenez garde à opter pour un cadre qui présente certaines des caractéristiques des vélos de route. À savoir: empattement plus court, boîtier de pédalier de 68 mm, transmission ou freins de route, et roues 700C. Soit, le fameux 29er qui s’adapte parfaitement à des pneus de VTT standards de 2,1″, ou plus larges.

Il s’agit à mon avis, probablement de l’option la plus polyvalente. Toutefois, les vélos Monstercross sont encore souvent des vélos montés par leurs propriétaires à partir d’un cadre, les grandes marques de vélo n’ont donc, pour le moment, pas encore de modèles spécifiques à cette catégorie. Si ce n’est peut-être le Salsa Cutthroat, un vélo d’ultra-endurance inspiré par le Tour Divide. Où encore, le Sauvage Le Monstre un vélo en titane fabriqué en France.

Sélection de vélos de bikepacking pour un budget de 2000 euros

Maintenant que vous avez, je l’espère, plus de critères pour vous aider à faire un choix. J’ai sélectionné pour vous 3 vélos pour le bikepacking pour un budget de 2000€. Il s’agit d’un Gravel, d’un Monstercross et d’un VTT.

Cannondale Scalpel

  • Cadre: Carbone
  • Fourche: RockShox SID SL, 100 mm
  • Transmission: Shimano Deore 1x12v
  • Cassette:Shimano Deore, 10-51
  • Freins: Shimano MT500 hydr. disc
  • Pneus: Schwalbe Racing, 29 x 2.25″
  • Roues: WTB STX i23, 32h
vélo vtt bikepacking cannondale scalpel 29"

Focus Atlas 6.8

  • Cadre: Alu
  • Transmission: Shimano GRX 1x11v
  • Cassette: Shimano 105,
  • Freins: Shimano GRX RX400, Hydr.
  • Pneus: WTB Riddler, 700x45C
  • Roues: DT Swiss G1800
Gravel Focus Atlas 2024

Wilier Triestina Jaroon

  • Cadre: Acier
  • Transmission: Shimano GRX, 1x11v
  • Cassette: Shimano, 11-34 Dents
  • Freins: Shimano GRX 400, Hydr. Disc
  • Pneus: Kanda Happy,  700x40c
  • Roues: Wilier Dd28, Axe traversant
Gravel acier Wilier Triestina Jaroon 2023
hugo bikepacker.fr

Écrit par Hugo

Passionné par la Nature, le vélo, internet et la photographie. Je me suis logiquement, depuis quelques temps initié au Bikepacking. J’ai créer ce blog, pour vous partager mes recherches, mes astuces et mes passions.

Articles récents

Share This