Accueil » Blog » Veste de pluie ultralégère pour le bikepacking

Veste de pluie ultralégère pour le bikepacking

Une veste de pluie ultralégère est un élément essentiel de votre équipement de bikepacking. Il s’agit, en effet, d’un outil supplémentaire pour lutter contre le froid, le vent, la pluie ou même la bruine persistante qui peuvent vous laisser dans un état misérable. En bref, que vous prévoyiez une sortie ou une randonnée à vélo de plusieurs jours en hiver ou l’été. Ce guide va je l’espère vous aider à choisir la meilleure veste imperméable pour le bikepacking.

Mes critères pour choisir une veste imperméable pour le bikepacking

Comme pour la plupart des équipements de bikepacking, le choix de la veste idéale doit être adapté à l’endroit où vous allez rouler. En effet, il y a une grande différence entre la veste technique nécessaire pour une traversée des Alpes pendant l’intersaison et une veste adaptée aux chemins gravel du sud de l’Europe en été. Une veste que vous n’utiliserez probablement que lors de quelques après-midi pluvieux. Pour commencer, il faut savoir que la plupart des vestes de pluie sont soit:

  • des vestes d’urgence ultra-minimales destinées à n’être utilisées que lors d’un événement pluvieux occasionnels,
  • des vestes imperméables performantes conçues pour résister à de fortes précipitations,
  • ou encore des vestes techniques robustes dotées d’un blindage supplémentaire pour protéger du vent et des conditions météorologiques plus extrêmes.

Les vestes que j’ai ciblées pour ce guide, en fait, celles que je pense être parfaites pour la plupart des randonnées cyclistes de plusieurs jours se situent quelque part entre ces trois classifications. Il ne s’agit pas de vestes techniques super lourdes, ni de vestes délicates « résistantes aux intempéries ». Toutefois elles varient, alors voici les caractéristiques que je trouve importantes pour vous aider à faire le bon choix.

bikepacking veste pluie

Respirabilité

La respirabilité d’une matière est sa capacité à évacuer la vapeur d’eau générée par la transpiration. Lors d’un effort intense pour rester au sec, il est donc indispensable de s’équiper de vêtements bien respirants. La respirabilité d’un vêtement se mesure en RET (coefficient de résistance évaporation thermique) exprimé en m²/pa/w. Parfois aussi, en MVTR (taux de transmission de la vapeur d’eau) exprimé en gr/m²/24h.

RET :
inférieur à 6 = extrêmement respirant à très respirant
entre 6 et 12 = très respirant à respirant
entre 12 et 20 = moyennement respirant
au-delà de 20 = non respirant

MVTR :
30 000 = extrêmement respirant
20 000 = très respirant
10 000 = respirant
5 000 = peu respirant

Imperméabilité

L’imperméabilité se mesure et reflète une propriété de résistance à l’eau. Il ne faut donc pas la confondre avec l’étanchéité qui ne laisse pas passer l’eau ou l’air. Pour le textile, on utilise l’indice Schmerber qui s’exprime en millimètres (mm). On considère que pour des vêtements outdoor :

  • 5 000 Schmerber (5 000 mm) offrent une protection suffisante pour les pluies faibles
  • 10 000 Schmerber (10 000 mm) offrent une protection satisfaisante dans la majorité des cas
  • 20 000 Schmerber (20 000 mm) offrent une excellente protection
  • une protection de 30 000 Schmerber est réservée aux conditions extrêmes

Certaines vestes sont à la fois imperméables et reçoivent en plus un traitement déperlant. Le traitement déperlant durable (DWR) est appliqué sur le produit afin de repousser l’eau qui s’écoule ainsi sous forme de gouttelettes. Cela évite que le tissu ne s’imbibe d’eau. Ce qui préserve sa respirabilité et évite également qu’il ne s’alourdisse. En revanche, le DWR n’est pas fait pour résister à l’immersion ou à des pluies soutenues. Avec le temps et les impacts de frottements, pluies, lavages, etc. Il finira par disparaître et devra être à nouveau appliqué.

Veste de pluie pour le bikepacking: le choix du tissu

Il existe toutes sortes de tissus de protection brevetés sur le marché. Le tissu imperméable/respirant le plus courant est toutefois le Gore-tex. Il s’agit également de celui qui est le plus cher. Les autres sont, entre-autres: eVent, Polartec Neoshell et Pertex Shield+. Rappelez-vous toutefois que les critères les plus importants sont non seulement que le tissu d’une bonne veste de pluie ultralégère doit être imperméable, mais il doit également être respirant afin d’évacuer la transpiration et l’humidité vers l’extérieur. En effet, lorsqu’une veste hardshell n’est pas respirante, vous serez tout aussi mouillé par la transpiration que par la pluie.

Quelle membrane Gore-Tex choisir ?

Si votre choix de matériau est le Gore-tex, sachez qu’il existe plusieurs types de membranes. Hormis la gamme Infinium, plutôt destinée à un usage urbain, tous les produits Gore-tex se prêtent parfaitement aux activités outdoor. Toutefois chacun offre des performances spécifiques, à savoir:

Gore-Tex Paclite et Paclite+

Il s’agit de laminés deux couches qui ont pour caractéristiques leur respirabilité et légèreté. À l’intérieur, la membrane n’est pas protégée par une doublure ce qui garantit plus de fluidité au vêtement. Donc, une meilleure capacité à épouser les mouvements. La différence entre les deux est que Le Paclite (RET<6) dispose d’une pellicule durable très fine imprimée à l’intérieur. Ceci apporte une protection supplémentaire à la membrane. Le Paclite+ (RET<9), quant à lui, possède une légèreté et fluidité optimale, idéale par exemple pour l’alpinisme.

Gore-Tex Active

La gamme Gore-tex Active ce sont des vêtements trois couches qui garantissent une meilleure durabilité de la membrane tout en ayant aussi une meilleure respirabilité (RET<4) que la série Paclite. La souplesse est conservée, notamment en raison de l’utilisation d’une couche externe très fine. Cette gamme de vêtements se destine à la randonnée à ski, au fast-hiking, à l’alpinisme et bien sur au vélo.

Gore-Tex Pro

C’est le Gore-tex qu’il vous faut si vous faites le choix d’un achat durable. Il s’agit d’un Gore-tex trois couches avec les matériaux les plus résistants à l’abrasion, à l’extérieur comme à l’intérieur. Cette gamme possède d’une excellente respirabilité (<6). Idéal pour le l’alpinisme engagé, le freeride, ou encore le VTT.

Gore-Tex Shakedry

Avec cette nouvelle gamme de Gore-tex la membrane est directement sur la face extérieure du vêtement. En conséquence, il n’est plus nécessaire d’imperméabiliser le tissu et la respirabilité (RET de 3) est excellente. En revanche, ces qualités le rendent plus fragile aux frottements. A réserver donc aux activités moins engagés.

Gore-Tex Original

Le Gore-tex original (RET<9) se décline en deux et trois couches. On le retrouve le plus souvent dans des produits destinés au ski sur piste et la randonnée.

bikepacking en hiver veste imperméable ultralégère

Ma séléction des meilleures vestes de pluie ultralégères pour le bikepacking

J’ai sélectionné pour vous, ces modèles de vestes de pluie ultralégères performantes. Avec toutefois des prix légèrement différents, afin que vous puissiez faire le bon choix en fonction de votre budget.

Millet Kamet Light

  • Poids: 545 g
  • Membrane: Gore-Tex Original
  • Imperméabilité: 28000 mm
  • RET: <9 
veste imperméable millet

Gore Wear Endure

  • Poids: 263 g
  • Membrane: Gore-Tex Paclite
  • Imperméabilité: 28000 mm
  • RET: <6
veste gore-tex vélo

Rapha Pro Team Rain

  • Poids: 148 g
  • Membrane: Gore-Tex Active
  • Imperméabilité: Black Diamond
  • RET: <4
Rapha Veste de pluie Pro Team Gore-Tex Rain Jacket

Patagonia Torrentshell

  • Poids: 379 g
  • Membrane: H2No 3 couches
  • Imperméabilité: 20000 mm
  • MVTR: 20000
veste de pluie patagonia torrentshell

Lafuma Shift GTX

  • Poids: 320 g
  • Membrane: Gore-Tex Paclite+
  • Imperméabilité: 28000 mm
  • RET: <9
veste gore-tex homme

Quechua MH900

  • Poids: 565 g
  • Membrane: 3 couches
  • Imperméabilité: 15000 mm
  • RET: =6
veste gore-tex decathlon

Autres critères pour bien choisir une veste de pluie ultralégère

La taille de la veste est cruciale. Par exemple, le Gore-Tex Paclite est conçu pour être compressé. Je vous conseil donc de plutôt opter pour des vestes qui se roulent et se plient facilement de préférence dans leur propre sac de transport. Elles préserveront ainsi la précieuse capacité de vos sacoches de bikepacking. Le poids est d’une importance égale. En règle générale le poids et la taille doivent donc correspondre à l’utilisation que vous comptez faire de votre veste gore-tex vélo. Lorsque les températures baissent et que le temps d’utilisation augmente, prévoyez d’emporter une veste plus robuste. À l’inverse, si vous ne prévoyez de porter une veste que deux ou trois fois par semaine, vous devriez peut-être choisir une option plus appropriée.

Je vous conseil également de choisir une coupe athlétique et étroite, avec un peu de marge de manœuvre. C’est l’idéal pour une veste de vélo polyvalente. Pensez donc à votre position de conduite lorsque vous essayez des vestes.

Enfin, personnellement je préfère les vestes avec une capuche et des poches pour me réchauffer les mains. Ce n’est pas très utile sur le vélo mais de cette façon elle peut également servir au campement. Cela évite de transporter une veste supplémentaire pour le soir.

Articles récents

Share This