Accueil » Blog » Bikepacking au Portugal

Bikepacking au Portugal

Le climat du Portugal offre des conditions parfaites pour le bikepacking, des étés secs et chauds et des hivers doux. Avec environ 300 jours d’ensoleillement par an, il s’agit de l’une des moyennes les plus élevées d’Europe. Mais attention, cela ne veut pour autant pas dire qu’il ne pleut jamais, plus particulièrement dans le nord du pays. Donc, si vous envisagez de faire du bikepacking en hiver, vous devez tout de même vous attendre à de la pluie. Le long de la côte Atlantique, vous aurez très probablement du vent, et cela tout au long de l’année.

La population du Portugal est d’environ 10,5 millions d’habitants. 58% d’entre eux vivent dans les régions du Grand Lisbonne et Porto. Tandis que le litoral du pays est jeune, urbain, peuplé, dynamique et actif. L’intérieur est vieillissant, rural et beaucoup plus désert.

Pourquoi vous devez envisager un itinéraire de bikepacking au Portugal ?

Le Portugal est un pays qui offre une variété de paysages. Des plages, des plaines et des petites montagnes. Bien qu’il ne dispose pas de cols comme ceux que l’on peut trouver en France, on peut tout de même gravir des montagnes qui atteignent plus de 800 mètres d’altitude. Parmi elles, le point culminant du Portugal continental qui se situe à 1933 mètres, à Serra da Estrela.

Les plus grands fleuves du Portugal sont le Douro, qui se jette dans l’Atlantique à Porto. Le Tage, dont l’embouchure est à Lisbonne, et le Guadiana, à la frontière espagnole. On trouve aussi le Minho au nord et le Mondego au centre. Le Tage, marque une frontière naturelle entre le Nord et le Sud du pays. Au nord, le relief est assez accidenté, avec de nombreuses chaînes de montagnes. Au sud du Tage, en revanche, plaines dorées et collines courent jusqu’à l’océan. Sur le littoral, les côtes sont escarpées et érodées, mais on y trouve malgré tout de nombreuses plages de sable fin.

vélo portugal océan Atlantique

Réseau de voies vertes au Portugal

En 2001, le Portugal a lancé un plan de réhabilitation d’anciennes voies de chemin de fer dans le but de réutiliser ces lignes afin de les transformer en voies vertes. Au Portugal, elles sont appelées Ecopistas. Il en existe plusieurs dans tout le pays. Elles ne sont pas seulement réservées aux vélos, mais également pour la marche, les fauteuils roulants, le patin à roulettes et d’autres moyens de mobilité douce. Selon moi, les suivantes sont les plus intéressantes:

Ecopista do Dão

L’Ecopista do Dão s’étends sur 49,2 km, elle relie Santa Comba Dão à Viseu. Elle est considérée comme l’une des plus belles voies vertes du Portugal. Là où circulaient autrefois des locomotives à vapeur, il est désormais possible de profiter à vélo de ce paysage spectaculaire. Ce parcours flanque les rivières Dão et Mondego et est entouré des montagnes Estrela et Caramulo. Outre la beauté naturelle, l’un des points forts de cet itinéraire est son revêtement linéaire et, par conséquent, sa facilité à être parcouru par toute la famille. Cette voie verte fait partie du réseau national. Elle est donc équipée de structures de soutien et de panneaux tout au long de l’itinéraire.

Ecopista do Vouga

De Viseu à Aveiro (la capitale portugaise du vélo). Cet itinéraire traverse cinq tunnels et un pont centenaire. Il s’agit du pont du Poço de Santiago, un pont monumental qui est un ex-libris de la municipalité de Sever do Vouga. Considéré comme l’un des plus hauts ponts en maçonnerie de pierre du Portugal, il atteint 28,5 mètres de hauteur et se compose de onze arcs parfaitement ronds qui soutiennent un tablier de 165 mètres.

Ecopista do Tamêga

De Amarante à Arco do Baúlhe. Cette voie verte traverse à mon avis, l’un des plus beaux endroits du Portugal. Dans la région du Tamêga où la rivière du même nom, divise les régions du Douro, Minho et Trás-os-Montes. Avec un parcours ondulé et plat, cet itinéraire suit la ligne désactivée du Tâmega. Ce qui permet des superbes vues sur le fleuve, les vignobles et les champs agricoles. À Mondim de Basto, vous pouvez grimper à l’Alto da Senhora da Graça. La ligne d’arrivée, bien connue, de l’étape reine du Tour du Portugal. Sur le bãtiment de l’ancienne gare ferroviare, vous pouvez également trouver certains des plus beaux azulejos. Ils dépeignent la vie difficile des gens de cette région.

Les principaux itinéraires de bikepacking au Portugal

Si vous avez déjà fait d’autres recherches d’itinéraires bikepacking au Portugal, ceux-ci sont des itinéraires avec lesquelles vous êtes déjà probablement familiers. Ils sont en effet les plus connus parmi les portugais, et ceux dont vous trouverez donc plus facilement des information en ligne. il s’agit de :

EuroVelo 1 – Rota Altântica

De Caminha à la frontière nord entre le Portugal et l’Espagne à Vila Real de Santo António, en Algarve. Cet itinéraire fait partie du réseau européen de voies cyclables, EuroVelo. Il permet de parcourir toute la côte Atlantique du Portugal. Cette route n’a pas de grandes pentes, vous sentirez toutefois la fatigue en parcourant un total de 1370 km avec des sacoches sur le vélo. Il s’agit d’une route parfaite pour voyager à tout moment de l’année puisque l’océan adoucit beaucoup la température. Le litoral portugais étant plus peuplé, vous trouverez toujours des endroits où dormir et manger. Notez que le camping sauvage est interdit au Portugal, et sur les plages vous aurez encore plus de chances de vous faire attraper. Cela dit, si vous êtes discret et prenez soin de laisser les endroits où vous bivouaquez intacts, vous ne devriez pas avoir de problèmes.

bikepacking portugal alentejo

Rota Vicentina, chemin historique

Il s’agit d’un parcours de 263 km qui relie Santiago do Cacém au Cap de Saint-Vincent en Algarve. Contrairement à la route Atlantique cet itinéraire ne se fait pas exclusivement le long de la côte. Il permet, en effet de s’aventurer à l’intérieur des terres, par des chemins ruraux. Des chemins qui traversent des villages, des forêts de chênes-lièges, des monts, des vallées, des fleuves et des rivières. C’est un voyage à travers le temps et la culture locale le long de chemins situés en pleine nature. Sur le site officiel de la Rota Vicentina vous pouvez trouver beaucoup d’informations utiles pour vos étapes, des locations de vélo ou encore de logements. Ainsi que plus de 1000 km de parcours VTT balisés pour connaître cette région du sud-ouest portugais.

Estrada Nacional 2 (N2)

La route nationale 2, est une route de 723,96 km qui traverse le Portugal sur toute sa longueur. Cette route à l’intéressante particularité de traverser l’intérieur du pays. Elle relie Chaves à Faro, ou inversement. La nationale 2 traverse 11 ponts sur des rivières, ainsi que 11 montagnes. Elle est l’un des meilleurs moyens de connaître le Portugal. Sa diversité, sa culture, sa gastronomie et ses paysages.

Chemin portugais de Santiago

Au Portugal, il existe beaucoup d’anciens chemins de pèlerinage qui relient différentes villes et villages à Fatima ou Santiago de Compostelle. Ceci même déjà avant le Moyen Âge. Le Chemin de Saint-Jacques portugais le plus emprunté est toutefois le chemin central, il passe par Lisbonne, Coimbra et Porto. Ce parcours est entièrement balisé depuis Lisbonne par les immanquables flèches jaunes qui marquent les Chemins de Saint-Jacques et, parfois, par une coquille Saint-Jacques jaune sur fond bleu, son symbole officiel. Au sud de Lisbonne, le chemin n’est pas encore systématiquement balisé, mais on sait qu’il a également été parcouru au Moyen Âge par des pèlerins, notamment du Cap Saint-Vincent à Santiago de Cacém, dans un tronçon qui est aujourd’hui connu sous le nom de chemin historique de la route Vicentine.

Camping chez l’habitant

Grâce à la plateforme HomeCamper il est possible de réserver un emplacement pour poser sa tente chez l’habitant. Cette plateforme propose plus de 58 000 emplacements dans 42 pays.

Portugal Divide

Plus qu’un itinéraire de bikepacking. Le Portugal Divide est un challenge qui consiste à relier, à vélo, en une seule étape, le centre géodésique aux points extrêmes du Portugal continental. L’itinéraire est libre, et le Bikepacker peut choisir son propre chemin, qu’il s’agisse de terre, d’asphalte ou d’un mélange des deux. Ces points de passage obligatoires sont les suivants:

  • Cevide – extrême Nord
  • Carção – extrême Nord-Est
  • Penha das Torres – extrême Est
  • Torre (Serra da Estrela) – point le plus haut
  • Pico de Melriça – centre géodésique
  • Cabo da Roca – extrême Ouest
  • Cabo de Santa Maria – extrême Sud

Libre à vous d’effectuer ce challenge en une seule étape ou en plusieurs jours. Pour plus d’infos sur le challenge vous pouvez visiter la page officielle du Portugal Divide.

carte portugal divide bikepacking

Des sentiers classés Grande Randonnée (GR) à parcourir en bikepacking au Portugal

Les sentiers de grande randonnée (GR) sont des itinéraires balisés d’une longueur permettant d’effectuer des randonnées de plusieurs jours ou semaines de point à point. J’en ai retenu quatre au Portugal qui peuvent être parcourus à vélo (Gravel et VTT).

GR13 – Via Algarviana

La Via Algarviana commence à Alcoutim, près du fleuve Guadiana, et se termine à Cabo de São Vicente. Au total, ce sont 300 kilomètres qui traversent les trois montagnes de l’Algarve (Caldeirão, Monchique et Espinhaço de Cão), la sous-région escarpée du Barrocal, les collines et une partie du parc naturel du sud-ouest Alentejano et de la Costa Vicentina. Ce sentier de Grande Randonnée peut être parcouru à vélo sur 90 % de sa longueur. Toutefois, sur de courtes sections, il est parfois nécessaire de porter le vélo à la main ou sur les épaules. Les caractéristiques du territoire exigent une bonne préparation physique et technique. Selon les capacités des cyclistes, il est recommandé un minimum de cinq jours pour parcourir le GR13. Vous trouverez plus d’informations sur le site officiel de la Via Algarviana.

GR15 – Grande Rota do Guadiana

Le GR15 est un sentier balisé de 165 km entre Vila Real de Santo António, à l’extrême est de l’Algarve, et Mértola, dans l’Alentejo. Le fleuve Guadiana est le fil conducteur de cette route qui, entre Alcoutim et Mértola, offre deux itinéraires différents, particulièrement adaptés à ceux qui aiment parcourir de longues distances. À Alcoutim, si vous le souhaitez, vous pouvez rejoindre le GR13 et continuer votre aventure. Vous trouverez toutes les infos nécessaires, sur le site officiel de la Grande Rota do Guadiana.

GR22 – Aldeias Históricas

Le GR22 est un parcours circulaire de 600 km qui relie 12 villages historiques du Portugal. Il s’agit d’un parcours VTT qui vous fera également traverser des parcs Naturels classés au patrimoine mondial de l’UNESCO. Il s’agit d’un parcours extrêmement bien préparé avec des endroits pour se reposer et même réparer d’éventuels problèmes sur votre vélo. Vous pouvez trouver toutes les informations nécessaires sur le site officiel des villages historiques, en français.

GR60 – Grande Rota das Montanhas Mágicas

Le GR60 (Grande Rota das Montanhas Mágicas) est un itinéraire circulaire de 280 km avec un dénivelé compris entre 53,7 et 1 209 mètres. Le parcours longe les massifs de Gralheira (Freita, Arada, Arestal et Montemuro) entre les rivières Douro et Vouga et traverse le territoire de 7 municipalités du centre/nord du Portugal (Arouca, Castelo de Paiva, Castro Daire, Cinfães, São Pedro do Sul, Sever do Vouga et Vale de Cambra). Le long du parcours vous traversez 4 sites du réseau Natura 2000, des zones qui font l’objet d’une protection spéciale parce qu’elles sont l’habitat d’espèces sauvages menacées :

  • Montagnes Freita, Arada, Montemuro ;
  • Rivières Paiva et Vouga ;
  • Un Géoparc mondial de l’UNESCO (le Géoparc d’Arouca).

Conçu pour être parcouru à pied ou à vélo, le GR60 est une toute nouvelle grande route de montagne, sa date d’ouverture est fixée au 1er juillet 2022. Sur le site officiel des Montagnes Magiques vous pouvez trouver toutes les infos nécessaires pour préparer votre séjour (cartes, endroits où dormir et manger, faune, flore et autres points d’interêt).

D’autres itinéraires bikepacking au Portugal que je recommande

Si vous avez l’occasion de rouler au Portugal, je vous recommande également de vous rendre à deux endroits supplémentaires. Pour ces routes vous ne trouverez pas de site officiel. Il s’agit toutefois de très beaux endroits qui valent également la peine d’être connus. Il s’agit de :

Serra da Arrábida

Serra da Arrábida, est une chaîne de montagnes près de Setúbal avec un paysage magnifique. Si vous parcourez ces sentiers avec votre vélo, vous tomberez immédiatement amoureux de la combinaison entre montagne et océan. Idéal pour faire du bikepacking pendant un week-end. Je recommande de diviser l’itinéraire en 3 étapes et se détendre à la fin de chaque étape à Troia, Galapinhos, et Ribeira do Cavalo, qui sont parmi les plus belles plages d’Europe.

Barrage d’Alqueva

Il s’agit de l’un des plus grands lacs artificiels d’Europe, construit sur le Guadiana. Ce barrage possède une retenue de 250 km2 qui s’étends sur cinq communes de l’Alentejo. Sur la rive droite, les châteaux de Juromenha, d’Alandroal, de Terena, de Monsaraz et de Portel et, sur la rive gauche, Mourão et Moura offrent des points de vue privilégiés sur le plan d’eau. Il existe plusieurs parcours balisés pour Gravel et VTT. Faire le tour de la retenue d’eau est un parcours de bikepacking intéressant pour découvrir cet endroit qui était autrefois une plaine où s’étendaient des oliviers, des chênes-lièges et chênes verts.

Articles récents

Share This