Accueil » Blog » Superposition des couches

Superposition des couches

Le système de superposition de couches est une technique efficace qui permet d’ajouter et de retirer des vêtements pour réguler la température du corps et ainsi affronter des conditions moins favorables. En effet, le Bikepacking en hiver, exige un respect et considération supplémentaires, toutefois le mauvais temps ne devrait pas vous empêcher de profiter d’une aventure à vélo ! 

Dans ce guide, je vous présente la règle des 3 couches que beaucoup de bikepackers utilisent et approuvent pour les grands voyages comme pour les courtes sorties. Vous trouverez également des suggestions de vêtements cyclistes efficaces dans plusieurs catégories de superposition.

La superposition des couches pour réguler la température corporelle

Afin de rester à l’aise dans toutes les conditions, il faut superposer intelligemment les vêtements pour réguler efficacement votre température corporelle. Il est donc important de comprendre comment chaque couche fonctionne indépendamment.

  • Baselayer ou sous-maillot : évacue la transpiration de la peau
  • Mid-layer ou couche intermédiaire : isole et retient la chaleur corporelle pour vous protéger du froid.
  • Couche extérieure : protège du vent ou de la pluie.

Les jambes et les bras ont une plus grande tolérance au froid. Il sera en revanche plus difficile de réchauffer les extrémités comme les mains ou les pieds. Pour le bas du corps, un système de 2 couches est suffisant:

  • Baselayer : évacue la transpiration, isole ou retient la chaleur corporelle.
  • Couche extérieur : protège de la pluie et du froid.
rapha explore down jacket bikepacking

Quelles couches de vêtements porter pour le Bikepacking en hiver ?

La prévention de la surchauffe, et par conséquent de la transpiration est l’une des tactiques les plus importantes que l’on puisse utiliser pour maintenir une isolation sèche et efficace. Pour cet effet, plusieurs fines couches isolantes seront donc plus chaudes qu’une seule couche épaisse car les couches emprisonnent l’air entre elles. L’air immobile agit ainsi comme un isolant supplémentaire.

Coton

Le coton retient l’humidité, sèche lentement et conserve très peu de valeur isolante lorsqu’il est mouillé. Il peut toutefois constituer une couche extérieure très efficace pour bloquer le vent, dans des conditions froides et sèches. 

Laine mérinos

Les couches de base en laine mérinos évacuent l’humidité du corps, tout en apportant de la chaleur et du confort. À l’inverse, les couches intermédiaires ajoutent de l’isolation et transportent l’humidité vers les couches extérieures.

Matières synthétiques

Les matières synthétiques dites « respirantes » sont très utiles, comme couche extérieure afin de bloquer le vent, la pluie et la neige. Elles aident également à conserver la chaleur. Il est toutefois important de les gérer avec soin, c’est-à-dire, de les ventiler ou retirer lorsque vous surchauffez et transpirez.

Respirabilité

La respirabilité d’une matière est sa capacité à évacuer la vapeur d’eau générée par la transpiration. Lors d’un effort intense pour rester au sec, il est donc indispensable de s’équiper de vêtements bien respirants. La respirabilité d’un vêtement se mesure en RET (coefficient de résistance évaporation thermique) exprimé en m²/pa/w. Parfois aussi, en MVTR (taux de transmission de la vapeur d’eau) exprimé en gr/m²/24h.

RET :
inférieur à 6 = extrêmement respirant à très respirant
entre 6 et 12 = très respirant à respirant
entre 12 et 20 = moyennement respirant
au-delà de 20 = non respirant

MVTR :
30 000 = extrêmement respirant
20 000 = très respirant
10 000 = respirant
5 000 = peu respirant

Imperméabilité

L’imperméabilité se mesure et reflète une propriété de résistance à l’eau. Il ne faut donc pas la confondre avec l’étanchéité qui ne laisse pas passer l’eau ou l’air. Pour le textile, on utilise l’indice Schmerber qui s’exprime en millimètres (mm). On considère que pour des vêtements outdoor :

  • 5 000 Schmerber (5 000 mm) offrent une protection suffisante pour les pluies faibles
  • 10 000 Schmerber (10 000 mm) offrent une protection satisfaisante dans la majorité des cas
  • 20 000 Schmerber (20 000 mm) offrent une excellente protection
  • une protection de 30 000 Schmerber est réservée aux conditions extrêmes

Certaines vestes sont à la fois imperméables et reçoivent en plus un traitement déperlant. Le traitement déperlant durable (DWR) est appliqué sur le produit afin de repousser l’eau qui s’écoule sous forme de gouttelettes. Ceci empêche que le tissu ne s’imbibe d’eau, préserve sa respirabilité et évite également qu’il ne s’alourdisse.

suisse vélo bikepacking

Sous-maillot ou Baselayer

Il existe différentes gammes de matériaux composant le tissu d’un baselayer. Ils peuvent être synthétiques en polyester et elasthanne, ou naturelles comme la laine mérinos. Comme première couche, le mérinos est, à mon avis, idéal pour plusieurs raisons : il conserve ses propriétés isolantes lorsqu’il est mouillé par la sueur ou l’humidité, il sèche bien en évacuant l’humidité par la chaleur corporelle et, ce qui est tout aussi important, il résiste aux odeurs.

sous-couche mérinos Altura

Altura Mérino

  • Thermorégulant. Respirant. Anti odeur
  • Composition: 50% mérinos / 50% polyester
  • Couleur: Gris
  • Genre: Unisexe
  • Poids: 0.168 Kg
sous-couche mérinos Isadore

Isadore Mérino

  • Thermorégulant. Respirant. Anti odeur
  • Composition: 100% mérinos
  • Couleur: Bleu Marine
  • Genre: Homme
  • Poids: très léger
sous-couche mérinos Rapha

Rapha Mérino

  • Thermorégulant. Respirant. Anti odeur
  • Composition: 100% mérinos
  • Couleurs: 5
  • Genre: Homme
  • Poids: très léger

Couche intermédiaire ou Mid Layer

La couche intermédiaire est l’isolation thermique de notre corps. Située entre le sous-vêtement technique et la troisième couche protectrice elle permet de créer une couche d’air qui conserve la chaleur corporelle, tout en permettant l’évacuation de l’humidité de la première couche vers la dernière couche. En fonction de la température ou encore de l’intensité de l’activité sportive exercée, cette seconde couche peut facilement être retirée.

Maillot vélo mérino Triban

Triban RC900

  • Composition: 49% mérinos / 30% polyester / 21% Acrylique
  • Couleur: 4
  • Genre: Homme
veste rapha explore

Rapha Explore

  • Composition: tissu léger de 25 g/m2
  • Couleur: 2
  • Traitement DWR
  • Genre: Homme
Maillot vélo Gore Wear

Gore Wear C5

  • Composition: 91% Polyester , 9% Élasthanne
  • Couleur: Gris
  • Poids: 282 g

Couche extérieure

Cette troisième et dernière couche vous protège des éléments. C’est-à-dire le vent, la pluie ou la neige. Elle doit être respirante afin de laisser s’échapper l’humidité et d’éviter tout phénomène de condensation, mais aussi imperméable pour empêcher l’eau d’entrer.

veste imperméable ultralégère decathlon

Forclaz MT500 Hardshell

  • Matériau principal: 100% polyamide
  • Membrane: 100% polytétrafluoroéthylène
  • Imperméabilité: 25 000 mm
  • Respirabilité: RET < 12 m²Pa/W
veste imperméable Patagonia Torrentshell

Patagonia Torrentshell

  • Matériau principal: 100% nylon ripstop recyclé ECONYL® 3 couches
  • Membrane: PU polycarbonate, ingrédients d’origine végétale
veste imperméable Bikepacking Lafuma

Lafuma Shift GTX

  • Matériau principal: 100 % polyester
  • Membrane: Gore-Tex® Paclite® Recycled
  • Imperméabilité: 20 000 mm
  • Respirabilité: RET < 9 m²Pa/W
veste gore-tex Rapha

Rapha Trail Infinium

  • Matériau principal: 76 % nylon, 13 % polyester, 11 % élasthanne
  • Membrane: Gore-Tex® Infinium
  • Traitement déperlant: DWR

Vêtements pour le bivouac

Disposer d’un ensemble de vêtements de rechange pour le soir peut vous remonter le moral au campement. Les articles légers et isolants, tels que les vestes en duvet, par exemple la Patagonia Nano Puff ou encore la doudoune Rapha Explore, une veste légère et compacte, conçue pour être utilisée aussi bien sur le vélo qu’au bivouac devraient être prioritaires, surtout en hiver. Puis vous pouvez ajouter des t-shirts, des sous-vêtements, des shorts décontractés, des polaires et un bonnet pour répondre à vos besoins. Des chaussures légères, telles que des tongs ou des baskets, peuvent aussi ajouter beaucoup de confort à votre temps libre si votre chaussure principale est une paire de chaussures de vélo à crampons.

Articles récents

Share This