Accueil » Blog » Comparatif éclairages vélo Olight

Comparatif éclairages vélo Olight

Sur les routes non éclairées et hors des agglomérations votre éclairage de vélo doit avoir une double fonction. C’est-à-dire qu’il doit non seulement assurer votre visibilité à l’avant et à l’arrière, mais également éclairer la route. Afin de réaliser ce comparatif, j’ai donc testé 4 modèles d’éclairage pour vélo de la marque Olight. Je vous donne mon avis sur ceux que je recommande pour le Bikepacking.

Comment choisir son éclairage vélo pour le Bikepacking ?

L’éclairage vélo idéal pour le Bikepacking doit être suffisamment lumineux pour voir et être vu, mais pas au point d’aveugler les autres usagers. Les éclairages pour vélo sont évalués en lumens, 300 lumens étant le minimum pour les déplacements à vélo dans l’obscurité.

À titre d’exemple, les feux de croisement d’une voiture sont d’environ 700 lumens. Une gamme qui varie de 300 à 500 lumens est donc suffisante pour le cyclisme en ville. Toutefois, lorsque vous roulez en dehors des routes dans l’obscurité totale, vous avez la possibilité d’utiliser un éclairage d’une puissance de 1000 lumens.

La puissance lumineuse n’est cependant pas le seul critère à prendre en compte. En effet, la largeur du faisceau est également très importante. Une lampe avec un grand-angle vous permettra une meilleur visibilité dans les virages mais elle aura également moins d’intensité à longue distance. À l’inverse un faisceau étroit vous permettra de voir plus loin, mais aura un angle moins rassurant dans les virages.

Enfin, si vous ne comptez pas rouler toute la nuit, un éclairage vélo led rechargeable devrait être amplement suffisant et offrir assez de batterie pour quelques heures d’éclairage. À l’inverse, pour ne pas avoir à vous soucier des niveaux de charge de vos lampes. La meilleure option consiste à s’équiper de modèles compatibles avec un moyeu dynamo.

éclairage vélo olight

Éclairage vélo avant Olight

Pour des sorties bikepacking, un éclairage vélo rechargeable via un port USB est une option suffisante. En effet, les meilleurs modèles d’éclairage vélo offrent aujourd’hui une autonomie de plusieurs heures, ainsi que des recharges relativement rapides. Voici les modèles d’éclairage avant Olight que je possède :

Olight RN 400

Puissance Max: 400 lumens
Portée Max: 89m
Batterie rechargeable: 900mAh
Type de Charge: USB-C

Modes d’éclairage:

Mode 1
Puissance: 400lm
Autonomie: 1h40mins

Mode 2
Puissance: 2000lm
Autonomie: 3h10mins

Mode 3
Puissance: 100lm
Autonomie: 6h30mins

Strobe 1
Puissance: 0-200lm
Autonomie: 7h

Strobe 2
Puissance: 0-300lm
Autonomie: 5h30mins

Étanchéité: IPX7
Poids: 85g
Longueur: 72mm
Diamètre: 31mm

 

Olight RN 1500

Puissance Max: 1500 lumens
Portée Max: 164m
Batterie rechargeabke: 5000mAh
Type de Charge: USB-C

Modes d’éclairage:

Mode 1
Puissance: 1500lm
Autonomie: 1h40mins

Mode 2
Puissance: 750lm
Autonomie: 4h

Mode 3
Puissance: 300lm
Autonomie: 12h30mins

Strobe 1
Puissance: 0 à 750lm
Autonomie: 11h30mins

Strobe 2
Puissance: 0 à 750lm
Autonomie: 10h

Étanchéité: IPX7
Poids: 172g
Longueur: 107mm
Diamètre: 31mm

 

Quel éclairage avant Olight choisir pour le Bikepacking ?

Ces deux phares avant Olight ont des caractéristiques assez semblables au niveau de leur conception. Ils sont notamment tous deux équipés d’un faisceau anti-éblouissant et compatibles avec les supports Garmin et Gopro. Ce qui les différencie principalement est le fait que la batterie du phare Olight RN 1500 puisse servir de power bank. Mais surtout leur puissance et autonomie. C’est pourquoi, à mon avis, le mode 2 du phare RN 1500 est la meilleure option pour rouler la nuit dans les chemins. Grâce à sa puissance de 750 lumens pour une autonomie de quatre heures, Il offre suffisamment de puissance pour rouler une grande partie de la nuit.

éclairage vélo arrière Olight

Éclairage vélo arrière Olight

Pour que les autres usagers de la route puissent vous dépasser en toute sécurité, ils doivent savoir que vous êtes là. De jour comme de nuit, être vu vous aide à être en sécurité. Même lorsque vous portez des vêtements réfléchissants ou un kit lumineux, vous avez besoin d’un bon éclairage vélo à l’arrière pour être vu à n’importe quelle distance. Voici les caractéristiques des modèles d’éclairage arrière Olight que je possède :

Olight RN 120

Puissance Max: 120 lumens
Distance de visibilité: 1500 mètres
Angle de visibilité: 260 degrés
Type de Charge: Câble USB

Modes d’éclairage:

Mode 1
Puissance: 20 lumens
Autonomie: 5h10mins

Mode 2
Puissance: 45 lumens
Autonomie: 2h50mins

Mode 3
Puissance: 80 lumens
Autonomie: 1h30mins

Mode freinage
Puissance: 120 lumens

Mode clignotant
Puissance: 0 à 80 à 0 lumens
Autonomie: 2h50mins

Mode comète
Puissance: 0 à 80 lumens
Autonomie: 3h10mins

Mode strobe
Puissance: 40 lumens
Autonomie: 10h

Mode interactif
Puissance: 120 lumens
Autonomie: 20h

Mode intelligent de jour
Puissance: 10 à 80 lumens
Autonomie: 16h

Mode intelligent de nuit
Puissance 30 à 80 lumens
Autonomie: 2h50mins

Étanchéité: IPX6
Poids: 26g
Longueur: 30mm
Hauteur: 32mm
Largeur: 34mm

 

Olight Seemee 30

Puissance Max: 30 lumens
Distance de visibilité: 800m
Angle de visibilité: 230 degrés
Type de Charge: Câble USB

Modes d’éclairage

Mode 1
Puissance: 30 lumens
Autonomie: 2h

Mode 2
Puissance: 15 lumens
Autonomie: 4h

Mode 3
Puissance: 7 lumens
Autonomie: 9 h 30mins

Mode Intelligent
De jour autonomie: 15h30mins
De nuit autonomie: 10h30mins

Strobe 1
Autonomie: 40h

Mode Clignotant
Comète autonomie: 5h30mins
Clignotant autonomie: 4h30mins

Étanchéité: IPX6
Poids: 24g
Longueur: 65 mm
Diamètre du corps: 21 mm
Diamètre de la tête: 14 m

Grâce à un capteur lumineux, la lampe Seemee 30 adapte automatiquement le mode d’éclairage en fonction de l’environnement. De plus, lorsque la puissance restante est inférieure à 5%, elle bascule seule en mode clignotant. Afin de prolonger l’autonomie et à assurer votre sécurité le plus longtemps possible.

 

Quel éclairage arrière Olight choisir pour le Bikepacking ?

Pour mon utilisation qui est principalement hors des routes, ou je ne croise donc que rarement des automobilistes. Les deux feux arrière Olight que j’ai comparé ont une autonomie suffisante. Je varie entre les utilisations en mode « faible » ou « strobe » qui offrent une autonomie entre 5 et 40 heures et une visibilité amplement suffisante pour ma pratique. À mon avis les fonctions intelligentes et freinage s’adressent plus à une utilisation citadine. Je dois avouer que j’aime beaucoup ces deux lampes, je les ai donc installés les deux simultanément sur mon vélo.

hugo bikepacker.fr

Écrit par Hugo

Passionné par la Nature, le vélo, internet et la photographie. Je me suis logiquement, depuis quelques temps initié au Bikepacking. J’ai créer ce blog, pour vous partager mes recherches, mes astuces et mes passions.

Articles récents

Share This